blogjdr
 

Un Blog dédié au jeu de rôle Star wars D6. Une aventure avec des membres d'AW qui vous plongera à l'époque de KOTOR. Les messages dans les articles sont réservés aux joueurs et au MJ. Les personnes qui souhaitent discuter à propos du Blog sont invitées à utiliser le Blogtag. Thx

 





 
 
 


Vous aussi créez votre blog... Accueil

The End !

Encore une aventure qui s’achève. Et je pense qu’elle nous a tous marqué.
Je tenais à tous vous remercier une dernière fois en tant qu'MJ du Blogjdr.
Même si ça n’a pas toujours été facile d’être MJ avec les contraintes que cela implique j’ai passé 6 mois à me régaler. Le scénario que j’avais concocté a tenu ses promesses apparemment et je suis content que cette aventure mythique vous ait plu.
Vous êtes tous différents, chacun ayant son caractère ou s’impliquant différemment dans le jdr. Et c’est là une force, la diversité de style.
Nous ne pouvons pas tous avoir la même vision des choses.
Vous avez tous fait un super épilogue pour la fin de vos personnages chacun dans un style différent.
Pour cela je vous dis « Bravo et Merci ! »

L’aventure du blogjdr premier du nom s’achève mais je pense et j’en suis même certain que l’aventure « des blogjdr » continuera encore longtemps.
Je ne serais surement plus MJ pendant un bon bout de temps et si un jour je reprends le flambeau (car on a beau dire mais ça manque aussi d’être MJ^^) et bien je pense maîtriser dans un autre univers comme le Seigneur des Anneaux par exemple.
En attendant le clavier va vite me démanger pour être PJ.
Donc on se reverra dans un autre jdr les amis.
Encore merci et à bientôt dans de nouvelles aventures !!!

LJ

postée le 22-11-2012 22:53
19 commentaire(s)

 
Epilogue de Khafrê Sarê

Coruscant, deux ans après le sauvetage de Vaner

La salle des archives du Temple Jedi était réputée pour être l’endroit le plus calme, le plus apaisant de la galaxie. Il s’agissait de la plus importante collection d’écrits jamais rassemblée depuis la destruction de la bibliothèque d’Obroa Skai, tout le savoir accessible aux membres de l’Ordre…Ou presque.
Au fin fond des archives se trouvait une pièce renfermant parmi les plus noirs secrets de l’histoire des Jedi. Créée il y a peu, elle rassemblait des reliques Sith, des parchemins anciens, mélanges de textes sacrés, de biographies, de parchemins parcourus de formules de sorcellerie, tous gravés d’écritures cunéiformes indéchiffrables par le commun des mortels. Sa porte d’entrée était plus sécurisée que le coffre-fort contenant la fortune des plus grands nababs de la cité galactique, et ne s’ouvrait qu’aux seuls membres de Haut Conseil, et à celui qui avait supervisé le transfert des reliques depuis le dépôt d’Odryn, Khâfre Sarê.
De cette pièce, rarement ouverte, on pouvait entendre des voix agitées, des voix en colère comme rarement ce lieu de contemplation n’en avait entendu. La voix forte de Jolee Bindo retentissait dans les allées de la salle des archives…

Musiques:
{1} Aveugles
{2} Talman
{3} L’apprenti
{4} Le grand depart

postée le 22-11-2012 20:37
11 commentaire(s)

 
Epilogue de Voen Marxial

{1} Mon séjour sur Telos IV se passait plutôt bien depuis la fin de ma dernière mission. Etre au repos m'avait fait un bien fou, même si je savais que tôt ou tard je serais rattrapé par mon passé. C’était souvent comme ça que ça se passait pour les retraités, car des retraités j’ai dû en traiter pas mal justement. Mais j'avais réglé toutes mes dettes, bien généreusement et bien grassement, pour faire comprendre qu'il ne fallait plus ni m'appeler, ni mettre ma tête à prix, ni venir pour quoi que ce soit. Mes comptes comlinks professionnels étaient déjà résiliés, ne gardant que le compte personnel, que peu de gens avaient en leur possession. Au fond, je m’étais organisé et je me garantissais ainsi une certaine tranquillité de l’esprit. Je commençais une nouvelle vie, une vie de rentier, bien rangée et saine. Et cela contrastait avec mon passé : j’avais trop longtemps vécu comme un clochard, dans la fange des planques, et dans le sang des cibles que j'avais eu à éliminer. Hommes, femmes, enfants, créatures... J'ai tout fait, sans sourciller, sans haut le coeur et surtout sans remord. Ce n'est pas le genre de métiers ou il faut en avoir m’avait on dit. C’est vrai.

La vie dans mon nouvel appartement n’était pas désagréable. J’avais bien eu quelques déprimes passagères, mais au moins je ne fumais plus et je ne buvais plus au quotidien, ne réservant la boisson que pour des festivités bien arrangées et ici il y en avait. Bizarrement, je continuais toujours à m’entraîner au blaster, avec les gardes de la cité qui étaient toujours content de me voir au stand de tir. J’avais lié des liens avec les gardes, notamment un qui m’avait à la bonne, et à qui j’avais appris pas mal de trucs sur la blastérisation en règle. Ca m’avait valu quelques histoires avec l’instructeur, qui m’a même menacé… Le pauvre a eu par la suite un accident dramatique : son speeder a explosé au moment ou il a essayé de le démarrer. Un explosif mystérieux qui lui aurait causé la mort. Marrant, non ?

Ce « fait divers » me provoque chez moi un sourire en coin à chaque fois que j’y repense. C’était quoi son nom à ce baltringue ? Ha oui… Daipaidé. Et son prénom c’était je crois Saï…Oui ! C’est ça ! Saï Daipaidé. Ha ha… Il doit croupir en enfer maintenant, accompagné de tous ceux qui ont essayé de me défier un jour ou l’autre. Je suis rangé, certes, mais je tiens toujours à ma respectabilité. Comme ont dit, on a sa fierté ! Mal placée parfois, il est vrai…

Gatro m’avait convoqué pour essayer d’éclaircir cet « accident étrange » car il avait eu vent de notre altercation. « Simple routine » avait il dit du hait de ses 80 cm. Je me retenais de ne pas l’envoyer à la décharge. Je n’ai jamais aimé les droïdes, et encore moins ceux qui se la racontent comme lui. Mais il me protégeait et n’avait pas été ingrat. Aussi avait il le droit à mes yeux de continuer à consommer quotidiennement sa ration d’électricité et d’émettre ses ordres à tout va.

Bref, ma vie était bien rangée, tranquille et plaisante, une vie presque routinière et c’est ce à quoi j’aspirais… Mon compte était blindé, quasiment en or massif, et je vivais largement au dessus de ce à quoi j’ai été habitué. Ca me plaisait bien dans un sens, car je me dis que je ne l’avais pas volé, même si j’avais du tuer pour cela. Quelque chose de vraiment banal dans notre galaxie il est vrai… J’étais devenu respectable et respecté, mais surtout à l’abri de mon passé et c’était là pour moi le seul point qui comptait.

Jusqu’au jour où je reçus un simple message en provenance de Tatooine sur mon comlink :

« Viens »

Musiques:
{1}
{2}
{3}
{4}

postée le 20-11-2012 11:09
6 commentaire(s)

 
Epilogue de Shael Zetec

{1} Cette haie d’honneur est impressionnante, et très gratifiante pour un jedi ! D’un geste de la main, Shael poussa gentiment le jeune Vaner à aller voir sa mère, ce qu’il y a de plus normal pour un garçon de son âge, qui a connu sa situation. Il regarde la scène avec un sourire, puis constate l’impatience de ses amis à vouloir quitter la planète.
Il les remercia chaleureusement une dernière fois, puis les regarde partir. Une fois fait, il retourna rejoindre Bastila et Vaner, il est des choses qu’il ne peut taire. En arrivant, le jeune jedi ne vit que Bastila :
« Vaner dort, il en a grand besoin. Pourrais-tu en profiter pour me raconter le déroulement de cette mission ?
-Et bien pour faire ça court, nous sommes partis vers Télos, pour y trouver tous les gardes Echani morts, tués par des Mandaloriens et un Sith, ainsi que maître Brianna. Ce qui me fait penser… »

Shael sortit d’une des poches de sa bure le sabre laser de Brianna : « voici son sabre, je l’ai récupéré afin d’immortaliser son sacrifice au temple. J’avais aussi une épée des Echani, mais un crash m’a contraint de la laisser sur place, sur la planète Rekkiad.
Après cette visite, nous sommes allé voir le conseiller de Télos IV, pour de plus amples informations, qu’il nous a donné en échange d’un service, reprendre une base avec 2 scientifiques pris en otage. Avec le recul, je me demande quel camp était le plus honnête dans cette mission…Toujours est-il qu’il nous a donné notre prochaine destination : Dxun.
Chez Canderous Ordo. Canderous, nous a donc menés vers le temple de Freedon Nadd où se cachait Rayden Matius. J’avais aussi pris son sabre…Mais qu’est-ce que j’en ai fait ? Peut-être l’ai-je laissé sur Rekkiad également…étrange…
Toujours est-il que dans ce temple nous avons trouvés les mandos renégats avec ce Rayden. Les Mandaloriens avaient été manipulés par le côté obscur et non volontaire dans la capture de Vaner, aucun n’a été tué, je les ai endormi avec la force. Rayden a en revanche trouvé la mort, et dans sa dernière phrase pleine de haine, il nous avoua que c’était bien l’acte d’un sith. S’en suivit une bataille, où Canderous, qui nous ont apporté leur soutien.
Ensuite, nous prîmes la destination de Rekkiad, une planète de glace. Notre…le vaisseau de Talman Eddu, appelé le Starwind se prit un missile sol-air, à l’évidence guidé par la force. Il est devenu irrécupérable, et nous avons aussi laissé le droïde qu’il appelait « tais-toi » sur place, dans ce qui nous pensions être une crevasse, mais qui était en fait un ancien tunnel creusé par un ver des glaces. Nous en avons affronté un, jamais je n’aurais cru voir une créa ture aussi grande. Puis nous avons continué notre marche pour tomber sur Sarow, ensuite, il s’est passé un truc étrange…Je ne l’explique pas, mais je ne me souviens plus trop…j’en déduis que nous l’avons vaincu, puis ramené Vaner…
- Ca vous a pris pas mal de temps, mais l’essentiel est qu’il soit à nouveau là. As-tu ressenti…
- qu’il n’a plus de lien avec la force ? Oui, je l’ai ressenti, s’est-il coupé volontairement ou involontairement d’elle, ou est-ce un travail du sith ? Je l’ignore…mais s’il veut servir la République, il y a d’autres moyens qu’être jedi…il pourrait devenir un politicien par exemple ?
- laissons le décider de son avenir. Je ressens également un changement en toi, tu n’es plus le même Shael que j’ai vu partir …
- je dirais que j’ai appris énormément de choses durant cette mission qui fut ma première en tant que chevalier. Je pense avoir fait l’essentiel de ce qu’on attend d’un jedi : j’ai eu droit a plusieurs négociations, entre convaincre le Marshall Tyrel et Talman, et sur Télos IV qui ont été plus fructueuses, enfin disons que je n’ai pas eu à appeler maître Sya. J’ai usé de nombreux pouvoirs de la force, aussi diverses que variés, ce qui m’a permis de moins allumer mon sabre, par rapport au tout début de la mission. J’ai aussi pris votre exemple utilisant la méditation guerrière, face à un monstre près du temple de Freedon Nadd, sur Dxun. Ça a marché ! J’ai aussi eu une vision que je n’ai pas comprise. Sur Concord Dawn, j’ai revu une bataille du passé, puis sans transition, une mine avec des esclaves, d’une espèce inconnue. Peut-être que mon destin est de découvrir ce lieu, mais j’ignore comment interpréter cette vision…
- Est-ce là la gêne que je ressens en toi ?
- oui…et non. Sur le retour, un flash m’est venu. Dans ce flash je voyais clairement Revan, j’en suis convaincu. il m’a dit cette phrase : « dites à ma femme et mon fils que je les aimes plus que tout ! » mais quand ai-je vécu ce moment ? il y a des choses que je ne m’explique pas. J’aimerais retourner sur Rekkiad, mais je sais que je ne retrouverai pas d’indice sur place, ni même les cadavres des sith. Mais…il y avait aussi un droïde, HK 47, qu’avons-nous fait de lui ? Tuer aussi ? Peut-être que sa mémoire pourrait nous aider !
- tu as peut être gagné en sagesse, mais ton impulsivité est toujours présente ! N’es-tu pas au courant ? Vaner est sain et sauf, dans son lit, la mission est terminée ! »
Shael vit le sourire de Bastila, et comprit qu’il valait mieux laisser tomber car en effet, la mission fut un succès. Peut-être que ses doutes se dissiperont avec le temps, d’une manière ou d’une autre…
Il laissa donc Bastila seule avec Vaner endormi, suffisamment satisfait de la situation pour passer à autre chose…
Dans la majorité des cas, quel chemin prend un jedi sur Coruscant ? Le même que Shael actuellement, celui du temple. Arrivé devant celui-ci, quelqu’un l’interpella :
« Tiens donc, l’ancien padawan vaniteux prenant le dessus à chaque exercice estime encore avoir besoin d’aller au temple ? »
Shael se retourna et ne masqua pas sa joie : « Cyy ? Comment vas-tu vieux frère ?
-Allons un peu de respect je vous prie chevalier Zetec ! Ne voyez-vous donc aucun changement depuis notre dernière rencontre ?
-Ta…
-Ma tresse oui ! Maintenant quand je me présenterai, je serais le Chevalier Jedi Cyy PaD’pideyy (c pa d pd quoi ^^)! je rentre de ma première mission ! je suis allé faire le négociateur sur une des lunes de Bogden ! Mission accomplie avec succès ! Et toi comment s’est passée ta mission ?
-L’objectif a été rempli, même si ça a pris du temps.
-Tu as du sortir ton sabre ?
-Oui quelques fois, mais j’ai dû aussi négocier !
-Faut toujours que t’en fasses plus que les autres hein ? »
On pouvait voir la gêne sur le visage de Shael, aussi Cyy s’empressa de poursuivre : « je plaisante mon ami ! je n’ai pas encore eu à dégainer le mien mais il me tarde d’arriver à ce moment !
-Tu déchanteras vite quand tu devras arracher la vie d’un autre…Excuse-moi Cyy je viens juste de rentrer également et je pense que je suis un peu déboussolé…
-Veux-tu que l’on aille méditer sur nos missions ? cela ne nous fera pas de mal !
-J’apprécie ton enthousiasme qui donne chaud au cœur Cyy, mais j’ai d’autres choses importantes à faire, ensuite j’irais prendre du repos, du vrai repos, cela fait longtemps que ça ne m’est pas arrivé.
-T’as pas dû avoir une mission facile toi…
-On peut dire ça comme ça.
-A bientôt mon ami, que la force soit avec toi !
-Qu’elle soit également à tes côtés, au revoir Cyy ! »


Musiques:
{1}
{2}
{3}
{4}
{5}

postée le 19-11-2012 22:21
15 commentaire(s)

 
Epilogue de Talman Edu

Coruscant, Quartier Coréllien, Garage de Herni « Cooter » Serena

{1} « Hé, Coot’, comment vont les affaires ? »
Le corellien sorti la tête d’en-dessous le speeder Sorosuub décrépi qu’il essayait de réparer, et me lança un regard mauvais quand il découvrit qui était à l’origine de la question :
« Edu ! Sale petit escroc ! T’as du culot de te pointer ici, après tout ce que tu m’a fais ! »
Tout en levant les mains en signe d’apaisement, je répondais :
« Tout ceci n’est qu’un immense malentendu ! Je savais pas que cette fille te plaisait ! Et puis, de toi à moi … c’était pas une affaire … »
Je terminais ma phrase sur un sourire … qu’il ne sembla pas goûter outre mesure, si je devais me fier au blaster qu’il cachait sous sa combinaison et qu’il venait d’agripper sous l’effet d’une rage soudaine.
Pointant la main vers la sienne, je n’eus aucun mal à faire voler l’arme vers moi, tant Cooter ne s’attendait pas à ce genre de tour de ma part.
Sa surprise laissa vite la place à un redoublement de son énervement. Les yeux fermés, je faisais « non » de la tête et poursuivais :
« Non, non, ce n’est pas une manière de recevoir de vieilles connaissances. Tu aurais pu te faire mal avec ce joujou ! »
La rage déformant toujours son visage, il faisait visiblement un effort conséquent pour ne pas me sauter à la gorge.
« Espèce d’animal de foire ! Mon père me disait de me méfier des Zabrak ! »
Jugeant que mes nouveaux pouvoirs me donneraient facilement le dessus, il sembla se calmer et dit, un brin désabusé :
« Qu’est-ce que tu veux cette fois ? »
« Je suis venu m’excuser ! »
Il prit un air hautain qui signifiait surement qu’il ne croyait pas un mot de ce qu’il entendait. Je m’empressais de poursuivre :
« Ca et … »
Il soupira et eut un rire bref. Je ne lui laissais pas le temps de placer une remarque acerbe :
« … j’ai besoin de louer ton remorqueur ! »
Pendant une demi-seconde il changea une fois de plus d’attitude. Cette fois-ci il faisait preuve d’un étonnement qui conférait à l’hallucination.
« Qu… que je te loue le Requiem ? Mais t’as perdu la tête ? T… t’es surement la dernière personne dans cette foutue Galaxie a qui je prêterai le Requiem ! »
Levant encore les mains en signe d’apaisement, je pris un ton de négociateur :
« Mais tu ne sais pas ce que je mets comme « caution » ? Et puis, ne suis-je pas le meilleur pilote que tu connaisses ? Ton vaisseau ne craint rien avec moi ? »
« Pfff ! Meilleur pilote ? Mon cul, ouais ! Et tu vas mettre quoi dans la balance, hein ? Le Starwind ? Ton vaisseau est une bouse ! T’es loin du compte mon bonhomme, très loin ! »
Si je m’étais attendu à un accueil glacial, entendre cet humain alcoolique déblatérer sur mon vaisseau, ne me plaisait pas, mais pas du tout :
« C’est à toi de redescendre sur terre, « mon pote » ! Ton atelier est beaucoup moins fréquenté qu’il y a quelques années. La faute à qui ? Tu passes ton fric dans le brandy, alors que tu devrais rouler sur l’or avec les doigts de fée que t’as … »
Laissant mes paroles faire leur effet, j’enchainais avec un ton plus amical :
« Tu sais j’aurais aussi beaucoup de pièces de rechange à acheter … et la main d’œuvre qui va avec pour les monter. J’ai eu une petite rentrée d’argent dernièrement … Quant à la « caution » que je te propose pendant que je t’emprunte le Requiem … »
Voyant que j’avais attiré son attention, j’enchainais :
« T’as déjà entendu parler de l'Ebon Hawk ? »

Musiques:
{1} Fond sonore sortant d'un vieux transistor
{2} Rekkiad
{3} Dans la Cantina
{4} Retour sur Concord Dawn
{5} La fin de Tal'

postée le 17-11-2012 19:14
21 commentaire(s)

 
Epilogue de l'Inconnu

{1} «Ce fut l’entrée dans l’atmosphère qui le réveilla. Le trajet depuis Coruscant n’avait pas été si long que cela et pourtant il s’était assoupi … la décompression des derniers évènements sans doute. Son sommeil avait été agité, un maëlstrom d’images où se mêlaient des scènes de batailles dantesques, opposant des guerriers aux armes antiques contre des Sith aux armures bizarres. Dans un flash il se voyait lui-même offrant une griffe monstrueuse à un jeune homme musculeux, à l’allure fière et au port royal. Pourtant il avait retrouvé ce « trophée » dans son sac, qu’il avait pu identifier depuis : cette griffe provenait d’un Terantatek, une espèce de créatures obscures, disparue depuis des dizaines d’années …

Le Marshall Tyrel se leva et secoua la tête pour tenter de s’éclaircir les idées, un geste qu’il faisait souvent ces derniers temps. Il ramassa alors son lourd sac de voyage, qu’il balança sur son épaule comme s’il ne pesait rien. Pourtant il contenait quasiment toute son armure qu’il avait enlevé par souci de discrétion, à l’exception de quelques pièces vitales qu’il gardait comme protection sous ses vêtements civils.
Il pris place parmi ceux qui descendaient au prochain arrêt : le spacio-port de Concord Dawn. Son double holster fixé à la ceinture attirait les regards, presque autant que son visage et ses bras couturés de cicatrices … autant pour la discrétion ! Quelques autochtones l’avaient reconnu et avaient salué le retour de leur « Protector » d’un furtif signe de tête … pas de grandes effusions chez les Mandaloriens.

La passerelle se baissa enfin et un souffle chaud s’engouffra dans la soute, portant avec lui la poussière du sol sablonneux de la planète. Tyrel avait prévenu Wyatt de son arrivée, aussi ne fut-il pas étonné de le repérer, patientant à une centaine de mètres du quai de débarquement. Quelques pas derrière lui se tenait Jay. Le cœur du Marshall se serra au point qu’il crut un instant qu’il allait s’arrêter. Il avait espéré qu’elle serait là, mais la voir réellement le ramena définitivement dans la réalité : il était de retour chez lui, vivant et en un seul morceau. »

Musique : {1} Le retour de l'Inc

postée le 17-11-2012 09:40
11 commentaire(s)

 
Une nouvelle légende !

{1} L’Ebon Hawk sortit de l’hyper-espace.
Les stries de lumière provoquaient par la vitesse sub-luminique s’estompèrent pour finalement disparaitre et laisser place aux étoiles.
La planète lumière se trouvait devant eux.

Les marques de fatigue pouvaient se lire sur le visage des aventuriers qui venaient de retrouver le fils de deux légendes, Bastila Shan et Revan. Leur voyage avait été difficile et ils ne s’étaient pas beaucoup reposés depuis plusieurs semaines.

Talman Edu se trouvait au poste de pilotage et à ses côtés Abey Tyrel le secondait. L’Iridonien amorça l’entrée en orbite.
Derrière eux se trouvaient le Jedi Shael Zetec qui tenait Vaner. A ses côtés Khafrê Sarê était assis sur un siège et regardait avec concentration au travers de la verrière du cockpit.
Voen Marxial quant à lui était debout. Un cigare coinçait entre ses dents, il cracha une fumée blanche épaisse et odorante.

Les codes d’authentifications du vaisseau avaient l’air correct car aucune annonce de demande d’authentification ne leur avait été demandée.

L’Ebon Hawk entra dans l’atmosphère de Coruscant et Tal’ enclencha les moteurs adéquats.

Le Zabrak dirigea le vaisseau non loin du Temple Jedi mais pas dans son spatio-port.
La vue de l’Ebon Hawk aurait surement rameuté trop de foule.
Il trouva un endroit dégagé pouvant accueillir le vaisseau cargo.

L’Ebon Hawk se posa finalement en douceur. Le temps était clément en ce jour sur la planète capitale. Seules les bourrasques de vent habituelles auraient pu gêner les pilotes débutants.

La rampe du vaisseau s’abaissa lentement et un souffle frais vint caresser le visage des hommes qui s’apprêtaient à descendre.
Le Temple n’était pas loin et ils pourraient parcourir à pied le chemin qui les séparés de leur employeur.
Ils descendirent tous.
Le jeune Vaner Shan ainsi que son mentor Shael Zetec, connaissaient bien ce lieu, c’est ici qu’ils avaient grandi.
Le garçon sourit lorsqu’il vit que le Temple n’était pas loin et surtout à l’idée de revoir sa mère.
Pour Shael ce lieu était sa maison. Le Jedi avait énormément évolué et progressé depuis son départ. Il avait murit grâce à son voyage et à ses camarades. Son rôle de chevalier de l’ordre était maintenant un accomplissement. Peut-être allait-il encore évoluer en son sein, il en avait les capacités.

Le groupe de sauveur entama sa marche jusqu’au Temple Jedi.
Des personnes dans la rue reconnurent Vaner, ils s’agissaient de Jedi du Temple.
Ils décidèrent de les suivre en restant derrière à bonne distance.

Voen Marxial jeta un œil à la troupe qui commençait à se former derrière eux. Le mercenaire chasseur de prime avait participé à une de ses plus grandes missions. Ses qualités de combattants avaient étaient mises à rude épreuve et il avait trouvé dans cette équipe la force et le courage nécessaire pour encore s’améliorer et survivre. Peut-être allait-il prendre une retraite bien mérité, ou peut-être que l’aventure allait encore frapper à sa porte.

Après avoir traversé une longue passerelle le Temple Jedi n’était plus loin.
A sa vue Khafrê Sarê reconnu que ce lieu avait été choisi pour son lien avec la force lumineuse qui se trouvait sur Coruscant. Il sentit une légère brise de force lumineuse remplir son âme. Cela lui fit du bien. Le Jedi gris n’était plus un membre de l’ordre depuis longtemps et le fait d’étudier des reliques Sith ne l’avaient pas fait basculer…non il était unique en son genre. Il cherchait la connaissance tout en suivant la voie de la force. Il était devenue un mentor pour Shael comme il l’avait été pour Talman fut un temps. Où la force allait-elle l’emmener, elle seule le savait.

L’entrée du Temple se trouvait au-dessus des grandes marches.
Après les avoir monté le monde qui se trouvait derrière eux avait encore augmenté et ce n’était plus une poigné mais des dizaines de Jedi, d’hommes et de femmes qui les escortaient.
Abey Tyrel n’était pas plus enchanté que cela de voir des Jedi et autres badauds le suivre mais son visage se décontracta quelques instants lorsqu’il vit une jeune femme aux cheveux noirs. Il repensa à sa fille. Le Mandalorien était parti dans cette mission en étant aigri, il allait en ressortir rajeunit et heureux de pouvoir retrouver une personne qu’il pouvait aimer plus que tout. Il avait retrouvé son honneur perdu auprès des Mandaloriens et de Canderous Ordo. Le Marshall Tyrel n’était plus le même homme à présent. La gloire de Mandalore, l’honneur de l’Inconnu, le courage d’Abey Tyrel, la sagesse du Marshall et maintenant la joie d’être père. Finalement sans les Jedi et cette mission il n’aurait surement jamais connu cela.

Alors qu’ils venaient de grimper la dernière marche une vision pour le moins inattendu vint les frapper.
A droite et à gauche se tenaient des dizaines de Jedi alignés faisant une haie d’honneur levant leur sabre laser au passage de nos sauveurs.
Ils n’avaient jamais été accueillis de la sorte.

Au bout de l’esplanade devant l’entrée du Temple se tenait les membres du conseil Jedi ainsi que des politiciens de Coruscant.
Et devant eux se trouvait Bastila Shan ainsi que Tolen Sya.

Talman vit le visage remplit de joie de Bastila lorsqu’elle reconnut Vaner à leur côté. Cela lui donna le sourire à son tour. Il s’imaginait déjà la réaction de ses enfants et surtout la sienne lorsqu’il les verrait. Sa femme aussi lui manquait mais à présent il n’était plus loin de chez lui.
Le Zabrak avait fait un choix difficile en partant et en laissant sa famille. Mais pour un aventurier pilote de surcroit l’appel de l’aventure est parfois difficile à résister. Cette mission n’avait pas été de tout repos et son besoin d’aventure avait était rassasié…jusqu’à nouvel ordre peut-être. Talman avait perdu son vaisseau mais en avait retrouvait un autre. Cependant le Starwind n’était pas vraiment perdu car il se souvenait sur quelle planète il se trouvait, et avec la récompense pour avoir sauvé Vaner il pourrait peut-être le récupérer.


{2} Arrivé à quelques mètres de sa mère, Vaner couru la rejoindre et cette dernière fit de même.
Tous deux se jetèrent dans les bras et s’embrassèrent. Bastila fit tourner son fils tout en le serrant contre elle.
Des larmes de joie perlaient sur ses joues et Vaner était fou de joie de revoir sa maman.
Bastila serra son fils dans ses bras, puis leva ses magnifiques yeux remplis de larmes de bonheurs vers les cinq aventuriers.
Son regard en dit long et vous comprenez alors que sa reconnaissance éternel vous accompagnera à jamais.

Talman, Abey, Khafrê, Voen et Shael étaient alignés devant ce magnifique spectacle.
La foule applaudissait les retrouvailles d’une mère et d’un fils, mais surtout le courage et l’honneur de cinq hommes.

Ils avaient parcouru la galaxie entière, voyagé de planète en planète, rencontré de véritables héros, croisés des alliés improbables, sauvé un peuple et combattus des ennemis exceptionnels.

Leur aventure était extraordinaire......sans vraiment le savoir ils avaient empêché l'invasion de la galaxie.... et avaient sauvé le fils de deux légendes…..mais eux même faisaient partie de la légende à présent !

The End !


Musiques :

{1} Le retour des héros !
{2} La légende ! The End !

postée le 16-11-2012 23:11
11 commentaire(s)

 
Le retour des héros !

Nos héros ont finalement retrouvé le jeune Vaner au péril de leur vie.
Ils ont dû livrer une rude bataille au sein de la prison pour y parvenir.
Le Sith Morthan fut tué ainsi que le général de la prison, sans compter toutes les troupes Sith.
La force les guida finalement vers une légende disparue de la galaxie, Revan !
Ce dernier leur appris que la république n’était pas prête à subir une guerre intergalactique. C’est alors que l’Empereur en personne accompagné de son acolyte, le Seigneur Scourge firent leur apparition.
Sarow avait réussi à trouver la rédemption et décida d’aider Revan et HK-47 à retenir l’Empereur des Sith afin que nos aventuriers puissent terminer leur mission en ramenant Vaner au sein de la république.
Pour se faire ils utilisèrent un vaisseau cargo qui se trouvait dans le hangar de la prison flashpoint, l’Ebon Hawk !

Leur mission était sur le point de s’achever….

Le retour de nos héros était proche !

Musiques :
{1} Traverser le blocus !
{2} Le reveil !

postée le 14-11-2012 21:11
14 commentaire(s)

 
La prison Flashpoint...La croisée des destins !

La jungle de Dromund Kaas n’a pas usurpé sa réputation. Nos héros sont tombés sur diverses créatures et sur un Sith légendaire.
Mais leurs vaillances et leurs courages leur ont permis d’arriver jusqu’à la prison Sith où se trouve prisonnier le jeune Vaner.

L’assaut sur l’esplanade de la prison fut rude mais nos héros ont réussi à créer une ouverture afin de pouvoir rentrer…

C’est dans ce lieu que leurs destinées sera scellé !

Musiques:
{1} La rencontre !
{2} Le combat !
{3} L'espoir perdu ?
{4}Retour au calme...
{5} Le Prisonnier !!
{6} Revan !
{7} Une arrivée fracassante !
{8} Le choix des héros !
{9} Le courroux de l'Empereur !
{10} Le départ !

postée le 07-11-2012 02:05
67 commentaire(s)

 
Dans la jungle de Dromund Kaas !

Le voyage jusqu'à la planète Sith fut court.
A présent le destin de nos héros allait se jouer sur cette planète obscure.

Il régnait une obscurité soutenu sur Dromund Kaas et que l’on soit adepte de la Force ou non une étrange sensation de malaise pouvait se faire sentir avec ses orages de foudre incessants.

Le Fury se posa dans une clairière à quelques kilomètres d'un ancien Temple Sith.
Proche de ce Temple devait se trouver la prison Flashpoint où était retenu prisonnier le jeune Vaner.

Le parcours dans cette jungle risquait de ne pas être facile....

Musiques:
{1} Contre des Yozusks sur Dromund Kaas !
{2} Une légende Sith !
{3} A l'assaut de la prison !

postée le 26-10-2012 18:50
67 commentaire(s)

 

88 articles  •  page 1 sur 9  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • ...
  • 9
  •   
      

     


    DW allias "Tal"
    Ab' allias "l'inconnu"
    MF allias "Voen Marxial"
    Will allias "Khafrê Sarê"
    LJ le MJ
    Le blog JDR 3
    Akouel allias "Shael"
    Le blog JDR 5
    Le blog JDR 2/4

    Avertir l'administration des blogs AW du contenu de ce site
    AnakinWeb décline toute responsabilité quant aux propos contenus dans les blogs.
    © 1999-2017 STEREDENN / AW / PSW - AnakinWeb France / Lucasfilm ltd.